Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 16:59

LE DICTIONNAIRE

Chobits possède un vocabulaire propre à son monde, avec des mots provenant du milieu informatique et d'autres à origine japonaise.


-A-


Administrateur: Maître de la machine qui a tous les droits sur le système


-B-


Bug: Anomalie dans un programme informatique l'empêchant de fonctionner correctement


-C-


Chobits: Persocom mythique ayant la possibilité de fonctionner sans système d'exploitation… et éprouvant des sentiments

Crasher: Pirate dont le seul objectif est de faire planter (ou crasher) les machines dans lesquels il entre, afin de cesser brutalement leur fonctionnement


-D-


Disque dur: Support de stockage pour toutes les informations numériques


-F-


Formatage: Action d'effacer toutes les données stockées dans les support de stockage (disque dur)

Forums de discussion (ou BBS pour Bulletin Board System): Endroit virtuel où plusieurs utilisateurs peuvent converser, donner des informations, poser des questions, etc…


-M-


MMORPG (Massively Multiplayer Online Role Playing Game): Jeu se jouant sur Internet en simultané avec plusieurs joueurs dans le même jeu et les mêmes niveaux

Mise à jour: Mise à jour des logiciels ou du système d'exploitation pour suivre les évolutions et corriger les bugs


-P-


Persocoms: Abréviation japonaise de Personnal Computer, soit ordinateur personnel. C'est le terme utilisé dans chobits pour désigner les robots. Ces derniers fonctionnent grâce à un système d'exploitation et de nombreux programmes, et se vendent à un prix extrêmement élevé

Pirate (ou Hacker): Bandit du réseau cherchant à pénétrer informatiquement différentes machines afin d'y dérober des informations

Programme: Suite d'instructions permettant de réaliser plusieurs tâches, résoudre des problèmes, etc… Chez les persocoms, c'est ce qui leur permet d'avoir leur ” intelligence artificielle ”


-R-


Rônin: Etudiant ayant raté les concours d'entrée à l'université et contraint à une année de flottement. A l'origine, un rônin est un samouraï sans maître


-S-


Spider: Logiciel robot qui explore automatiquement le web à la recherche d'informations particulières

Système d'exploitation (ou OS pour Operating system): Le système d'exploitation est une couche logicielle sur laquelle va se placer l'ensembles des applications. Elle permet au persocoms d'interprêter leurs programmes. Sans ce dernier, un persocoms ne peut techniquement pas fonctionner


-U-


USB (Universal Serial Bus): L'USB est un protocole de transfert de données entre un ordinateur et ses périphériques. Il joue le même rôle dans Chobits, avec les persocoms et les autres outils


-V-


Virus: Petit programme capable de se recopier dans un autre programme, servant à infecter discrètement un système et à le pirater

Repost 0
Published by seleniah - dans japon
commenter cet article
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 16:56


japon


prenons ensemble le temps de ce promenez dans ce paradis...
les mysthere et la beauté des jardins japonais nous seduisent et nous facsine
c'est dans ce cadre paisible et relaxant que nous aimerions nous evadez apres une dure journée de travail
en replongeant dans la beauté de la nature notre ame oublie un moment le stress de la vie quotidienne
demeurez un instant ici et evadez vous avec moi ...
ferme les yeux, tu es dans une plaine, le blé ondoie sous la caresse du vent..
le ciel est voilé de poudre d'or...le soleil s'endort en te berçant...

ferme les yeux...reve d'un monde meilleur...
un monde ou tu prend ton envol a cette heure...

ferme les yeux, etend tes bras et vole...
vole de tes ailes neuves et regade les etoiles frivoles...

ferme les yeux detends toi ...
la lune veille sur toi...

ferme les yeux et commence ton voyage...
du bout de tes ailes frôle les nuages...

sourit, car demain t'apartient...
sourit car demain tu n'aura plus peur de rien !

Repost 0
Published by seleniah - dans japon
commenter cet article
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 16:55

le jeu de go

le jeu de go
Les règles du go sont simples et élégantes.
On peut les résumer ainsi :
• Le matériel est constitué d'un plateau (appelé Goban) où sont tracées 19 lignes horizontales et 19 lignes verticales formant ainsi une grille de 361 intersections. Chaque joueur dispose d'un nombre illimité de jetons (appelés pierres) de sa couleur. Au début, toutes les intersections sont inoccupées (vides).
• Déroulement du jeu : Les joueurs jouent chacun à leur tour, en commençant par Noir. Chaque joueur peut poser une nouvelle pierre de sa couleur sur n'importe qu'elle intersection vide du plateau. Pour permettre à des joueurs de force inégale de jouer ensemble, des pierres de handicap peuvent être données au joueur le plus faible.
• But du jeu : former des territoires, c'est-à-dire des intersections vides contrôlées par le joueur.
• Règle de prise : un groupe de pierres a un certain nombre d'intersections vides qui lui sont adjacentes en suivant les lignes du plateau ; on les appelle les libertés du groupe. Si le coup d'un joueur supprime la dernière liberté d'un groupe adverse, on enlève ce groupe du plateau ; le groupe est dit « capturé ».
• Fin de la partie : La partie est terminée quand les joueurs n'ont plus de coups bénéfiques à jouer et d'un commun accord passent successivement leur tour.
• Score des joueurs : le score de chaque joueur est calculé en additionnant le nombre de prisonniers (1 prisonnier vaut 1 point) aux nombres d'intersections libres dans les territoires contrôlés (1 intersection libre vaut 1 point). Le gagnant est le joueur dont le score est le plus élevé.
Apprendre rapidement.
Le journaliste Bill Kunkel aurait affirmé que le meilleur en matière de jeu serait qu'il faille "une minute pour l'apprendre, une vie pour le maîtriser".
La simplicité des règles du jeu de go permet d'apprendre très rapidement à jouer, bien qu'une minute ne soit pas suffisante.
Mais une dizaine de minutes le sont pour acquérir les bases du jeu, et commencer très vite à "poser quelques pierres". Bien sûr, prendre un peu plus de temps pour apprendre les règles ne fait aucun mal !
En fait, apprendre les règles est tellement facile qu'on peut le faire rapidement sur le net. De nombreux sites décrivent les règles du jeu, et certains proposent même de s'y essayer en ligne. Voici quelques exemples de sites :
• sur http://jeudego.org
• sur http://gokgs.com
• sur http://jeudego.com
• sur cet autre site
Vous en trouverez beaucoup d'autres sur le net

Internet a fait beaucoup pour la diffusion du go. La simplicité des règles a permis de les diffuser largement sur la Toile. Cependant, en apprenant sur ces sites, on peut parfois regretter de ne pas avoir d'interaction : on ne peut pas poser ses questions, et un site web ne peut anticiper toutes les questions. Mais le Net a d'autres ressources. De la même manière que pour d'autres jeux, il est possible de jouer au Go en ligne avec des personnes du monde entier. Autant de gens à qui on peut poser ses questions, autant d'occasions de jouer.
Voici quelques exemples de serveur :
Repost 0
Published by seleniah - dans japon
commenter cet article
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 16:54

les regles du jeu de go

(un jeu que l'on retrouve dans le manga hiroku no go)

les regles du jeu de go
Les Règles du Go jeu de go

http://www.jeudego.com/Apprendre/gopartie9x9.htm


OBJECTIFS

Le but du jeu est d'occuper le plus d'espace possible (territoires) en utilisant un matériel très simple : une grille, appelée goban, et des pions, appelés pierres, qui sont soit noirs soit blancs et que l'on pose alternativement sur les intersections de la grille.

Le goban est un damier sur lequel est tracée une grille de 19 lignes et 19 colonnes, soit 361 intersections. Il est fortement conseillé de jouer ses premières parties sur des gobans plus petits (9x9 ou 13x13 lignes, par exemple), ce qui facilite l'approche de la stratégie et permet de mieux assimiler les mécanismes du jeu.

La règle du jeu s'apprend en quelques minutes et elle permet au débutant de jouer des parties passionnantes. Au go, deux joueurs de force très différente peuvent jouer à égalité de chances grâce à un astucieux système de handicap, et cela sans dénaturer en rien les mécanismes du jeu.


LES RÈGLES

Le go se joue à deux. L'un, Noir, prend les pierres noires, l'autre, Blanc, prend les pierres blanches. En début de partie, le goban est vide. C'est Noir qui commence à jouer en posant une de ses pierres sur une des intersections de la grille ; Blanc joue ensuite en posant une de ses pierres sur une intersection libre, et ainsi de suite. Les pierres ne seront jamais déplacées sur le goban.

1. LIBERTÉS

Les libertés d'une pierre sont les intersections libres adjacentes à cette pierre.
Si une pierre adverse occupe l'une de ses intersections adjacentes, elle ôte à la pierre une liberté.

2. RÈGLE DE PRISE

Quand on occupe la dernière liberté d'une pierre, celle-ci est prise et retirée du goban. On ne trouvera donc jamais sur le goban de pierre ne disposant d'aucune liberté.
Les pierres prises sont appelées prisonniers.

3. CHAÎNE

Si une pierre de même couleur occupe une des libertés d'une pierre, les deux pierres sont connectées et forment une chaîne.
Le nombre de libertés de la chaîne est le total des intersections adjacentes libres.
Notez bien que deux intersections « en diagonale » ne sont pas « adjacentes »

4. CHAÎNE ET PRISE

Les pierres d'une chaîne sont solidaires : elles ne peuvent être prises séparément.

Quand on occupe la dernière liberté d'une pierre ou d'une chaîne de pierres, celle-ci est prise et retirée du goban.

Toute chaîne ou toute pierre ne disposant plus que d'une seule liberté est menacée de prise en un seul coup : on dit qu'elle est en « atari ».

Les pierres prises sont conservées par le joueur qui prend. Elles serviront lors du décompte final de la partie.

5. RÈGLE DU SUICIDE

Il est interdit de jouer à un endroit où l'on n'a aucune liberté sauf si on enlève la dernière liberté d'une pierre ou d'une chaîne adverse.

6. RÈGLE DU KO

La règle interdit à un joueur de redonner au goban une configuration globale identique à celle qu'il lui a déjà été donnée auparavant au cours de la partie.

Cette règle permet d'éviter des prises et reprises qui ne s'arrêteraient jamais ; elle produit parfois des « batailles de ko » avec leur cycle : prise, menace (le coup joué ailleurs), réponse à la menace, reprise, menace adverse, etc. Ces batailles de ko sont l'une des caractéristiques originales du go.

7. TERRITOIRE

Un territoire est un ensemble d'intersections contrôlées, c'est-à-dire libres entourées par des pierres de même couleur. Les bords forment des frontières naturelles. Ici Noir a un territoire dans le coin nord-est. Chacune des intersections contrôlées vaut un point.

8. FIN DE PARTIE

La partie se termine : sur ce diagramme, c'est à Blanc de jouer. Il n'y a eu aucun prisonnier blanc ou noir jusqu'ici. Blanc joue en Ø, la dernière intersection neutre.

Tous les territoires sont formés, les frontières sont imprenables et les deux joueurs estiment, à juste titre, qu'il n'y a plus de coup intéressant à jouer. Soit ils jouent dans leurs territoires, sans en augmenter la surface, soit ils jouent dans les territoires de l'adversaire sans pouvoir échapper à la prise. Donc Noir passe. En passant, Noir donne une « pierre de passe » à Blanc qui l'ajoute à ses prisonniers. Puis Blanc passe en donnant une pierre à Noir. Après deux « passes » consécutives, la partie est terminée .


9. DÉCOMPTE DES POINTS

Il ne reste plus qu'à compter les points, c'est-à-dire les intersections libres.

si Blanc a 11 points et Noir en a 12 .
Noir gagne cette partie de 1 point.



HANDICAP

Deux joueurs de force très différente peuvent néanmoins jouer des parties à égalité de chance, grâce à un astucieux système de handicap, et cela sans dénaturer le jeu, chacun des deux joueurs devant mener sa partie au mieux de ses possibilités. Dans ces parties à handicap, le joueur le plus faible, qui prend les noirs, joue son premier coup en plaçant, sur un goban 19x19, de 2 à 9 pierres de handicap (mais on peut aller jusqu'à 25 pierres de handicap sur un goban 19x19).

Dans la règle utilisée en France, Noir peut placer ses pierres de handicap où il veut, notamment, comme il est d'usage au Japon, sur les hoshi, les neuf intersections renforcés sur le goban 19x19, en commençant par les hoshi de coin.

.Sur des gobans plus petits on égalise les chances de gain des joueurs avec un nombre de pierres de handicap plus petit. Sur le goban 13x13, recommandé pour les débutants, le nombre de pierres de handicap est environ de moitié par rapport au goban 19x19. Les 5 pierres de handicap sur ce goban 13x13 correspondent aux 9 pierres sur 19x19.

VIE ET MORT

Il n'est pas nécessaire de prendre effectivement, en occupant toutes leurs libertés, les pierres qui n'ont aucun moyen d'échapper à la prise.
Ces pierres mortes, sont simplement retirées du goban avant le décompte final.

Il est important :

* de pouvoir reconnaître les groupes vivants et les groupes morts,
* de savoir faire vivre ses propres groupes et tuer, si c'est faisable, ceux de l'adversaire,
* d'éviter de perdre du temps en s'acharnant contre un groupe vivant

En fait, cette question ne se pose que pour les groupes qui contrôlent un espace intérieur assez petit
Par contre, si un groupe a deux yeux, comme dans ce « peigne » blanc , Noir ne pourra jamais le tuer : il lui faudrait jouer simultanément deux coups Ø, ce qui est impossible.
La condition pour vivre est donc d'avoir deux yeux (ou de se réserver la possibilité de les faire).

SEKI

Dans certaines situations, assez rares, on peut obtenir deux groupes adverses vivants alors qu'aucun d'eux n'a deux yeux : dans ce cas, aucun des joueurs ne peut occuper la ou les libertés communes aux deux groupes sans se mettre en atari.

Autrement dit, personne n'a intérêt à jouer en Ø ou en Ø. Dans ce cas, on dit que les pierres A et B sont vivantes par seki (prononcez séki). À la fin de la partie, les intersections Ø et Ø (qui sont adjacentes à des pierres vivantes des deux couleurs) ne sont comptées ni pour Noir ni pour Blanc : ce sont des intersections neutres qui restent inoccupées
Repost 0
Published by seleniah - dans japon
commenter cet article
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 16:53
Introduction au kana



Le système d'écriture japonais utilise simultanément les caractères d'origine chinoise dits kanji et les kana regroupant les deux syllabaires que sont les hiragana et les katakana. La parfaite maîtrise des kana est le premier pas, la base fondamentale pour tous ceux qui veulent apprendre à écrire le japonais. Ensuite, commence l'apprentissage progressif des kanji, beaucoup plus nombreux.
Les kanji sont des "idéogrammes" (ils véhiculent un sens), tandis que les kana sont des écritures phonétiques. Globalement, les mots japonais –ou considérés comme tels– et les mots d'origine chinoise peuvent s'écrire pour la plupart de deux façons : soit en hiragana, soit en kanji. Lorsque l'on ne connaît pas un kanji, on peut ainsi écrire le mot phonétiquement en hiragana, il n'est donc pas nécessaire de connaître tous les kanji pour écrire japonais (ça, c'est une bonne nouvelle !). Les katakana sont quant à eux plutôt réservés à la transcription des mots d'origine étrangère (autres que chinois). On écrira par exemple en katakana : bakansu pour "vacances", shikku pour "chic", etc.
Le traçage des caractères se fait selon un ordre déterminé qu'il ne faut surtout pas négliger tant pour l'apprentissage des kanji que pour celui des kana. Respecter cet ordre est le seul moyen de pouvoir un jour écrire correctement. Vous verrez que cela vous aidera en outre à retenir plus facilement les caractères ainsi qu'à reconnaître les écritures manuscrites plus ou moins cursives des Japonais.
Il existe, par ailleurs, un ordre correspondant à notre "ordre alphabétique" qui sera aussi celui d'apparition des mots dans les dictionnaires. Apprenez les kana dans cet ordre, il suit une logique apparente et le fait de les apprendre dans l'ordre vous aidera dans votre apprentissage. La liste des kana commence avec le "a" et se termine avec le "n". L'ordre est donc a, i, u, e, o, ka, ki, ku, ke, ko, sa, shi, su, se, so, etc. (voir tableaux ci-dessous)
Pour vous aider dans l'apprentissage des kana, nous vous proposons l' animation kana, qui vous permettra d'entendre chaque kana et de voir leur traçage grâce à des animations. Vous pouvez également télécharger le quiz kana (il vous permettra de réviser les kana de manière ludique et de vous entraîner à les reconnaître). Nous vous proposons aussi une assez longue liste de vocabulaire de base en katakana qui peut être utile pour mémoriser les caractères tout en apprenant du vocabulaire.

Tableau des hiragana


Tableau des katakana


Règles d'écriture
A partir des listes de hiragana et katakana données ci-dessus et avec les quelques règles qui suivent, il est possible d'écrire tout ce qui se dit en japonais !
Bien entendu l'écriture japonaise utilise également comme nous l'avons vu les kanji et donc pour lire les textes japonais, il restera encore le gros travail de mémorisation des kanji mais au début de l'apprentissage de la langue on peut très bien écrire un texte japonais en kana en n'y mettant pas ou peu de kanji (c'est ainsi que sont rédigés les textes japonais dans les manuels pour débutants mais aussi dans les livres japonais pour jeunes enfants).
Les règles qui suivent peuvent sembler compliquées au premier abord mais en y regardant de plus près, on se rend compte que les règles d'écriture du japonais sont finalement bien plus simples que celles du français !
LES SYLLABES A CONSONNES SONORES
ga が
ガ gi ぎ
ギ gu ぐ
グ ge げ
ゲ go ご
ゴ En regardant attentivement ce tableau et en le comparant à ceux donnés ci-dessus, vous remarquerez que les consonnes muettes deviennent sonores grâce aux petits signes ajoutés dans la partie supérieure droite de chaque caractère. Vous pourrez retrouver à quelques exceptions près les relations suivantes :
k"⇒ g ; s"⇒ z ; t"⇒ d ; h"⇒ b ; h° ⇒ p.
za ざ
ザ ji じ
ジ zu ず
ズ ze ぜ
ゼ zo ぞ

da だ
ダ ji ぢ
ヂ zu づ
ヅ de で
デ do ど

ba ば
バ bi び
ビ bu ぶ
ブ be べ
ベ bo ぼ

pa ぱ
パ pi ぴ
ピ pu ぷ
プ pe ぺ
ペ po ぽ

CONTRACTIONS, DOUBLEMENTS DE CONSONNES et VOYELLES LONGUES
Une autre règle d'écriture permettant d'élargir la gamme des sons que l'on peut transcrire concerne les caractères ya, yu, yo et tsu. Ils ont en effet la particularité, tant en hiragana qu'en katakana, d'être parfois écrits en "minuscules" (petite taille par rapport aux autres caractères). Les ya, yu, yo "minuscules" permettent de noter des contractions. Ils suivent uniquement les syllabes de la colonne en "i" et l'ensemble ne constitue plus alors qu'une seule syllabe. Comparez par exemple きゃ KI + ya = kya (une syllabe) et きや KI + YA = kiya (deux syllabes).
1) Les contractions
kya きゃ
キャ kyu きゅ
キュ kyo きょ
キョ ⇒ gya ぎゃ
ギャ gyu ぎゅ
ギュ gyo ぎょ
ギョ
sha しゃ
シャ shu しゅ
シュ sho しょ
ショ ⇒ ja じゃ
ジャ ju じゅ
ジュ jo じょ
ジョ
cha ちゃ
チャ chu ちゅ
チュ cho ちょ
チョ ⇒ ja ぢゃ
ヂャ ju ぢゅ
ヂュ jo ぢょ
ヂョ
nya にゃ
ニャ nyu にゅ
ニュ nyo にょ
ニョ
hya ひゃ
ヒャ hyu ひゅ
ヒュ hyo ひょ
ヒョ ⇒ bya びゃ
ビャ byu びゅ
ビュ byo びょ
ビョ
pya ぴゃ
ピャ pyu ぴゅピュ pyo ぴょピョ
mya みゃ
ミャ myu みゅ
ミュ myo みょ
ミョ
rya りゃ
リャ ryu りゅ
リュ ryo りょ
リョ
2) Le doublement des consonnes
En japonais, le doublement de la consonne est particulièrement important dans la mesure où il s'entend à l'oral et que l'on passe facilement d'un mot à un autre suivant qu'une consonne est simple ou double. Le tsu "minuscule" double la consonne qu'il précède.
Exemples de doublements de consonnes en hiragana et en katakana :
さっか : SA + tsu "minuscule" + KA ⇒ SAKKA ("auteur")
チケット : CHI+KE + tsu "minuscule" + TO ⇒ CHIKETTO ("ticket")
3) L'allongement des voyelles
La dernière règle d'écriture concerne l'allongement des voyelles. Là aussi, il s'agit d'être attentif car selon que la voyelle est longue ou courte on peut encore passer d'un mot à un autre. Pour l'allongement d'une voyelle dans un mot en hiragana, il suffit de rajouter une voyelle de même timbre après la syllabe
ex. : おかあさん ⇒ O + KA + A + SA + N = okāsan ("mère").
Attention : le ō (o long) peut être obtenu selon les cas parfois par o + o ou, beaucoup plus fréquemment, par o + u
Exemples d'allongements de o :
きょうと⇒ KYO + U + TO = Kyōto (Kyōto est l'ancienne capitale du Japon)
おおi⇒ O+O+I = ōi ("nombreux")
Dans un mot en katakana, l'allongement de la voyelle se fait encore plus simplement car il existe un signe de rallongement de la voyelle, « ― », qu'il suffit de placer après la syllabe concernée.
ex. : スープ ⇒ SU + ー + PU = sūpu ("soupe")
Repost 0
Published by seleniah - dans japon
commenter cet article
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 16:52
Liste de vacobulaire de base en katakana


Le vocabulaire japonais en katakana, souvent anglais d'origine, est assez facile à retenir et permet donc d'enrichir son vocabulaire à moindre effort... autant en profiter !
Voici une liste d'environ 250 termes forcément non exhaustive mais regroupant l'essentiel du vocabulaire en katakana de base qui vous sera éventuellement utile. (pour les plus acharnés, il existe des dictionaires 'katakana-go jiten')
アイスクリーム
aisukurīmu glace
アイロン
airon fer à repasser
アニメ
anime dessin animé
アニメーション
animēshon dessin animé
アパート
apāto appartement
アフリカ
afurika Afrique
アメリカ
amerika Etats-Unis
アルジェリア
arujeria Algérie
アルゼンチン
aruzenchin Argentine
アルバイト
arubaito petit boulot / job
アンケート
ankēto enquête / questionnaire
イギリス
igirisu Angleterre
イタリア
itaria Italie
インターネット
intānetto internet
インド
indo Inde
インフルエンザ
infuruenza grippe
エアコン
eakon air conditionné
エジプト
ejiputo Egypte
エスエフ
esuefu "S.F." Science Fiction
エスカレーター
esukarētā escalator
エレベーター
erebētā ascenseur
オーストラリア
ōsutoraria Australie
オートバイ
ōtobai moto
オーナー
ōnā propriétaire
オペラ
opera opéra
オムレツ
omuretsu omelette
オランダ
oranda Hollande
オリーブオイル
orībuoiru huile d'olive
オリンピック
orinpikku jeux olympiques
オレンジ
orenji orange
カーテン
kāten rideau
カード
kādo carte
ガイドブック
gaidobukku guide (livre)
カウンター
kauntā comptoir
ガソリン
gasorin essence
ガソリンスタンド
gasorinsutando station service
カップ
kappu tasse
カナダ
kanada Canada
カフェオレ
kafeore café au lait
カフェテリア
kafeteria cafétéria
カメラ
kamera appareil photo
カレンダー
karendā calendrier
ギター
gitā guitare
キッス ou キス
kissu ou kisu un baiser
キッチン
kitchin cuisine (lieu)
キャリアウーマン
kyariaūman "carrier woman"
キャンセル
kyanseru annulation
ギリシャ
girisha Grèce
キロ(メートル)
kiro(mētoru) kilomètre
キロ(グラム)
kiro(guramu) kilogramme
クーラー
kūrā climatiseur
クッション
kusshon coussin
クラシック
kurashikku (musique) classique
クラブ
kurabu club
クリスマス
kurisumasu Noël
クリスマスカード
kurisumasukādo carte de Noël
クリスマスツリー
kurisumasutsurī arbre de Noël
クレジットカード
kurejittokādo carte de crédit
クロワッサン
kurowassan croissant
ケーキ
kēki gâteau
ゲーム
gēmu jeu
ケニア
kenia Kénya
コース
kōsu plat (repas)
コート
kōto manteau
コーヒー
kōhī café
ココア
kokoa cacao
コップ
koppu verre
ゴルフ
gorufu golf
コンクリート
konkurīto béton
コンサート
konsāto concert
コンドーム
kondōmu préservatif
コンビニ
konbini "convenient store"
コンピューター
konpyūtā ordinateur
コンピューターゲーム
konpyūtāgēmu jeux sur ordinateur
サービス
sābisu "service"
サイズ
saizu taille
サイン
sain signature
サッカー
sakkā foot
サラリーマン
sararīman "salary man"
サングラス
sangurasu lunettes de soleil
サンドイッチ
sandoitchi sandwich
シーツ
shītsu drap
シーディー
shīdī CD
シートベルト
shītoberuto ceinture de sécurité
ジーンズ
jīnzu jeans
シック(な)
shikku (na) chic
ジャズ
jazu jazz
シャツ
shatsu chemise
シャワー
shawā douche
シャンプー
shanpū shampooing
ジュース
jūsu jus
ジョギング
jogingu jogging
スイス
suisu Suisse
スイッチ
suitchi interrupteur
スウェーデン
suwēden Suède
スーツ
sūtsu costume
スーツケース
sūtsukēsu valise
スーパー
sūpā super marché
スカーフ
sukāfu foulard
スキー
sukī ski
スケジュール
sukejūru emploi du temps
スト
suto grève
ストーブ
sutōbu radiateur
ストライキ
sutoraiki grève
スピーチ
supīchi exposé, conférence
スプーン
supūn cuiller
スペイン
supein Espagne
スポーツ
supōtsu sport
スポーツクラブ
supōtsukurabu club de sport
スポーツマン
supōtsuman sportif
ズボン
zubon pantalon
スリッパ
surippa pantoufle
セーター
sētā pull
セクシー(な)
sekushī (na) sexy
セルフサービス
serufusābisu self service
センター
sentā centre
センチ
senchi centimètre
ソファー
sofā sofa
タイヤ
taiya pneu / roue
タオル
taoru serviette (de toilette)
タクシー
takushī taxi
タワー
tawā tour
ダンス
dansu danse
ダンボール
danbōru carton
チーズ
chīzu fromage
チケット
chiketto ticket
チャーミング(な)
chāmingu (na) charmant
チョコレート
chokorēto chocolat
チョコレートケーキ
chokorētokēki gâteau au chocolat
ティッシュ
tisshu mouchoir en papier
デート
dēto rendez-vous (galant)
テープ
tēpu cassette
テーブル
tēburu table
テーマ
tēma thème
デザート
dezāto dessert
デザイナー
dezainā modéliste / styliste
テニス
tenisu tennis
デパート
depāto grand magasin
デモ
demo manifestation (de rue)
テレビ
terebi télévision
テレホンカード
terehonkādo carte téléphonique
ドア
doa porte
ドイツ
doitsu Allemagne
トイレ
toire toilettes
トイレットペーパー
toirettopēpā papier toilettes
トラック
torakku camion
ドラマ
dorama feuilleton
トンネル
tonneru tunnel
ナイフ
naifu couteau
ニュージーランド
nyūjīrando Nouvelle Zélande
ニュース
nyūsu informations
ネクタイ
nekutai cravatte
ノート
nōto cahier
ノートパソコン
nōtopasokon ordinateur portable
ノルウェー
noruwē Norvège
バー
bā bar
バーゲン
bāgen bonnes affaires / soldes
バースデーケーキ
bāsudēkēki gâteau d'anniversaire
パーセント
pāsento pourcentage / pourcent
パーティー
pātī fête
ハイキング
haikingu excursion / promenade
バイク
baiku moto
バカンス
bakansu vacances
バス
basu bus
パスタ
pasuta pâtes
パスポート
pasupōto passeport
パソコン
pasokon PC
バター
batā beurre
ハネムーン
hanemūn lune de miel
ハム
hamu jambon
バレンタインデー
barentaindē St Valentin
パン
pan pain
パンツ
pantsu caleçon, slip, pantalon
バンド
bando groupe (musique)
ハンバーガー
hanbāgā hamburger
ピアノ
piano piano
ヒーター
hītā chauffage / radiateur
ビール
bīru bière
ピクニック
pikunikku Pique nique
ピザ
piza pizza
ビジネス
bijinesu business
ビジネスマン
bininesuman homme d'affaires
ビデオ
bideo vidéo
ビル
biru immeuble
ピンク
pinku rose
ファックス
fakkusu fax
フィアンセ
fianse fiancé(e)
フィルム
firumu pellicule / film
ブーツ
būtsu botte
ブーム
būmu boom / engouement
プール
pūru piscine
フォーク
fōku fourchette
ブラジル
burajiru Brésil
フランス
furansu France
ブランド
burando marque
フリーマーケット
furīmāketto marché aux puces
プレゼント
purezento cadeau
プロ
puro professionnel
ページ
pēji page
ベッド
beddo lit
ベトナム
betonamu Vietnam
ベランダ
beranda véranda / balcon
ヘリコプター
herikoputā hélicoptère
ベルギー
berugī Belgique
ペン
pen stylo
ペンフレンド
penfurendo correspondant(e)
ホームレス
hōmuresu SDF
ポーランド
pōrando Pologne
ボール
bōru balle / ballon
ボールペン
bōrupen stylo à bille
ポケット
poketto poche
ボタン
botan bouton
ホテル
hoteru hôtel
ボリューム
boryūmu volume
ポルトガル
porutogaru Portugal
マッサージ
massāji massage
マッチ
matchi alumette
マリファナ
marifana marijuana
マンション
manshon immeuble résidentiel
ミキサー
mikisā mixer
ミサ
misa messe
ミネラルウォーター
mineraruwōtā eau minérale
ミルク
miruku lait
メートル
mētoru mètre
メール
mēru mail
メキシコ
mekishiko Mexique
メッセージ
messēji message
メニュー
menyū menu
メモ
memo mémo / note
モロッコ
morokko Maroc
ユーロ
yūro euro
ヨーグルト
yōguruto yaourt
ヨーロッパ
yōroppa Europe
ヨット
yotto voilier
ライター
raitā briquet
ラジオ
rajio radio
ラジカセ
rajikase radio-cassette
ランプ
ranpu lampe
ルーム
rūmu chambre
ルール
rūru règle
レジ
reji caisse (magasin)
レシピ
reshipi recette
レストラン
resutoran restaurant
レンズ
renzu lentille (oculaire)
ロケット
roketto fusée / missile
ロシア
roshia Russie
ロボット
robotto robot
ワイン
wain vin
ワンピース
wanpīsu robe


Voici un dictionnaire en ligne francais japonais  :
http://dico.fj.free.fr/traduction/index.php
Repost 0
Published by seleniah - dans japon
commenter cet article
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 16:51
Recueil de proverbes japonais


Du point de vue grammatical les proverbes sont écrits dans un style souvent très éliptique. Ils ont en outre pour la plupart gardé des formes propres au japonais classique qui sont, il faut l'admettre, moins utiles dans la vie de tous les jours qu'en littérature... Ne soyez donc pas surpris de ne pas retrouver certaines des formes verbales ou grammaticales que vous avez peut-être étudiées dans les manuels de base...
Cependant les proverbes sont un excellent moyen d'aborder la culture japonaise et puisqu'ils sont toujours très présents dans les conversations quotidiennes, il est assez indispensable de connaître au moins les plus usités. Ils sont aussi une excellente source de vocabulaire (facile à retenir grâce au contexte particulier qu'ils offrent).
Alors n'hésitez pas à en apprendre quelques uns... vous pourrez épater votre correspondant(e) !
(Les étoiles à gauche indiquent à la popularité du proverbe : *** tout le monde connaît, ** assez connu, * rare et pas d'étoile, personne ne connaît !)

1
*** Ebi de tai wo tsuru
海老で鯛を釣る "Pêcher une daurade avec une crevette"
Obtenir beaucoup avec peu.
海老 ebi crevette
で de [moyen]
鯛 tai daurade
を wo [objet]
釣る tsuru pêcher

2
*** Saru mo ki kara ochiru
猿も木から落ちる "Même les singes tombent des arbres"
Il s'agit d'un des dictons les plus célèbres au Japon qu'on utilise lorsque l'on fait une erreur. On ne peut utiliser ce dicton que lorsque l'on commet soi-même l'erreur : se comparer à un singe est plutôt un signe d'humilité et l'on imagine mal faire cette remarque, par exemple, à un supérieur hiérarchique... Dans ce cas on dira plutôt Kōbō ni mo fude no ayamari 弘法にも筆の誤り "Même Kōbō a fait des erreurs en calligraphie". Kōbō (Kōbō Daishi - Kūkai 774-835) compte parmi les moines et calligraphes les plus renommés de l'histoire du Japon. La modestie étant bien entendu de mise au Japon, il est évident qu'on ne saurait se comparer soi-même à Kōbō Daishi...
猿 saru singe
も mo aussi
木 ki arbre
から kara [origine]
落ちる ochiru tomber (forme neutre non passée du verbe)

3
* Saru no shiri-warai
猿の尻笑い "La moquerie des fesses du singe"
Les macaques japonais sont célèbres pour leurs fesses d'un rouge éclatant. Ce dicton, siginifie que les singes, ignorant avoir eux-mêmes les fesses rouges, se moquent de la couleur des fesses de leurs congénères... "Se moquer des points faibles des autres en ignorant ses propres points faibles"
猿 saru singe
の no [appartenance]
尻 shiri fesses
笑い warai rire

4
** Kappa no kawa-nagare
河童の川流れ "Le kappa emporté par la rivière"
Le kappa est un être légendaire issu du folklore japonais, mi-homme mi-grenouille, amphibie et extrêmement bon nageur. Le kappa qui se fait emporter par le courant de la rivière, c'est le spécialiste qui fait exceptionellement une erreur... (cf. : 猿も木から落ちる Saru mo ki kara ochiru "Même les singes tombent des arbres")
河童 kappa kappa
の no [détermination]
川流れ kawa-nagare courant de la rivière

5
*** Uma no mimi ni nenbutsu
馬の耳に念仏 "[faire] la commémoration du Bouddha à l'oreille d'un cheval"
Le nenbutsu "commémoration du Bouddha" est la récitation du nom du bouddha Amida que l'on peut entendre dans de nombreux temples à travers tout le Japon : Namu Amida Butsu ("Hommage au bouddha Amida"). Cette "prière" est récitée dans les écoles du bouddhisme de la Terre Pure et doit permettre d'obtenir la grâce du bouddha Amida. Réciter cette prière aux oreilles d'un cheval reviendrait en quelque sorte à "parler aux murs"...Prêcher à un âne.
馬 uma cheval
の no [appartenance]
耳 mimi oreille
に ni [lieu]
念仏 nenbutsu commémoration du Bouddha

6
*** Korogaru ishi ni wa koke wa haenu
転がる石には苔は生えぬ "Pierre qui roule n'amasse pas mousse"
Eh oui... au Japon comme ailleurs, on a compris qu'il vallait mieux parfois savoir se poser pour arriver à quelque chose...
転がる korogaru rouler, tomber
石 ishi pierre
に ni [lieu]
は wa [contraste]
苔 koke mousse
は wa [thème]
生 えぬ haenu ne pas pousser (japonais classique) ha.eru est une des nombreuses lectures du caractère生 qui, en l'occurence, signifie pousser pour les plantes.

7
*** Kōbō wa fude wo erabazu
弘法は筆を選ばず "Kōbō ne choisi pas son pinceau"
Kōbō (Kōbō Daishi - Kūkai 774-835) compte parmi les moines et calligraphes les plus renommés de l'histoire du Japon (cf. : 猿も木から落ちる Saru mo ki kara ochiru, "Même les singes tombent des arbres").
Lorsqu'on est vraiment bon, la qualité de l'outil importe peu...
弘法 Kōbō Kōbō Daishi
は wa [thème]
筆 fude pinceau
を wo [objet]
選ばず erabazu ne pas choisir (japonais classique)

8
*** Asu no hyaku yori kyō no gojū
明日の百より今日の五十 "Plutôt que cent demain, cinquante aujourd'hui"
"Mieux vaut un tiens que deux tu l'auras"
明日 asu demain ashita est une autre lecture, plus commune et synonyme, pour ce composé.
の no [détermination]
百 hyaku cent
より yori [comparatif]
今日 kyō aujourd'hui
の no [détermination]
五十 gojū cinquante

9
*** Hana yori dango
花より団子 "Les boulettes de riz plutôt que les fleurs"
Les dango sont des boulettes faites à base de farine de riz que l'on mange traditionnellement sous les cerisiers en fleur. La tradition japonaise du hana-mi ("contemplation des fleurs") est très célèbre. Dès que les cerisiers sont en fleur, tous les Japonais vont les admirer, mais les fleurs ne sont souvent qu'un prétexte pour des pique-niques géants dans les parcs, et les fleurs passent rapidement au second plan...
花 hana fleur
より yori [comparatif]
団子 dango dango (boulettes à base de farine de riz)

10
*** Uso mo hōben
嘘も方便 "Le mensonge aussi est un expédient"
Le mensonge peut parfois être le moyen (acceptable) de résoudre une difficulté. hōben est un terme issu du vocabulaire bouddhique désignant les "expédients salvifiques" mis en oeuvre par le Bouddha pour amener les "récalcitrants" dans la bonne voie.
嘘 uso mensonge
も mo [aussi]
方便 hōben expédient

11
*** Isseki ni chō
一石二鳥 "D'une pierre deux oiseaux"
Au Japon aussi...
一石 isseki une pierre. Ichi (一"un") devient is- devant un terme commençant par un "s".
二鳥 nichō deux oiseaux

12
*** Ryōte ni hana
両手に花 "Une fleur dans chaque main"
Expression utilisée lorsque deux choses agréables arrivent simultanément ou, par exemple, lorsqu'un homme se trouve entre deux jolies femmes...
両手 ryōte les deux mains
に ni [lieu]
花 hana fleur

13
*** Ryōyaku wa kuchi ni nigashi
良薬は口に苦し "Un bon médicament est amer en bouche"
Pour guérir certains maux, il faut parfois avoir recours à des remèdes difficiles à avaler...
良薬 ryōyaku bon médicament yoi (良) + kusuri (薬), lu ryōyaku en composé.
は wa [thème]
口 kuchi bouche
に ni [lieu]
苦し nigashi amer (japonais classique)= nigai 苦い

14
* Ato-gusuri
後薬 "le médicament après..."
Se dit d'une aide qui vient trop tard. (= "Après la mort, le médecin.")
後 薬 ato-gusuri après médicament. Il est fréquent que la première consonne du deuxième caractère d'un composé se sonorise. gusuri vient donc de kusuri.

15
*** Oni ni kanabō
鬼に金棒 "Un démon avec une barre de fer"
Un démon est déjà doté d'une force prodigieuse, alors s'il se muni d'une barre de fer...
Ajouter de la force à quelque chose ou quelqu'un qui à l'origine était déjà puissant.
鬼 oni démon
に ni [adjonction] La particule ni à de nombreuses fonctions. Ici "adjonction" signifie qu'il faut l'interpréter comme "et, ajouter à cela..."
金棒 kanabō barre de fer

16
** Sensei to iwareru hodo no baka de nashi
先生と言われる程の馬鹿でなし "Pas bête au point d'être appelé Maître"
Expression sur laquelle devraient méditer un certain nombre de professeurs de traditions japonaises qui aiment à s'entendre appeler "sensei" ou "maître"...
Le terme sensei ("celui qui est né avant") est attribué au Japon à une personne dès qu'elle a des connaissances ou des capacités un tant soit peu supérieures au commun des mortels. Il est souvent simplement utilisé comme quasi-synonyme de "monsieur" et le sens de "Grand Maître" qu'on lui voit attribué dans nos régions relève plutôt du folklore imaginatif occidental...
先生 sensei professeur, maître...
と to [citation] Le to de citation correspond grosso modo à des guillemets.
言われる iwareru être dit, être appelé (forme neutre passive)
程 hodo au point de
の no [détermination]
馬鹿 baka idiot Attention !!! ne pas en (ab)user...
でなし de nashi ne pas être (japonais classique)

17
*** Shiranu ga hotoke
知らぬが仏 "Celui qui ne sait pas est un bouddha"
Celui qui ignore un danger reste impassible tel le Bouddha et, en évitant la panique, peut parvenir mieux que qu'un autre à contourner l'obstacle.
Remarque : dans le bouddhisme japonais qui fait partie de ce que l'on appelle le bouddhisme du grand véhicule, chacun peut devenir un buddha ("éveillé") à l'image du Bouddha historique.
知らぬ shiranu ne pas savoir (japonais classique)
が ga [sujet]
仏 hotoke Bouddha

18
** Monzen no kozō narawanu kyō wo yomu
門前の小僧習わぬ経を読む "Le petit moine peut lire des soutra qu'il n'a pas appris"
Le moine posté à l'entrée du temple, à force d'entendre réciter sans cesse les soutra (textes sacrés du bouddhisme), les connaît sans même avoir eu à les apprendre.
Se dit pour les choses que l'on a apprises naturellement à force de les voir faire ou de les entendre dire.
門前 monzen devant la porte
の no [détermination]
小僧 kozō petit moine
習わぬ narawanu ne pas apprendre (japonais classique)
経 kyō soutra
を wo [complément d'objet]
読む yomu lire

19
*** Hotoke no kao mo sando made
仏の顔も三度まで "Même le visage des bouddha après trois fois [ne reste pas impassible]"
Même le visage serein du Bouddha peu prendre l'aspect terrifiant d'une divinité couroucée pour qui se montre trop récalcitrant.
仏 hotoke Bouddha
の no [apartenance]
顔 kao visage
も mo aussi
三 san trois
度 do foisi
まで made jusque

20
*** Jū-nin to-iro
十人十色 "Dix personnes, dix couleurs"
Les goûts et les couleurs ne se discutent pas...
十人 jū-nin dix personnes
十色 to-iro dix couleurs. Ici 十 est lu to

21
** Kiite gokuraku mite jigoku
聞いて極楽見て地獄 "A entendre, le paradis. A voir, l'enfer"
S'utilise lorsqu'une chose se révèle décevente en comparaison à la description qui en avait été faite.
聞いて kiite entendre forme en te d'entendre (ki.ku)
極楽 gokuraku paradis
見て mite voir forme en te de voir (mi.ru)
地獄 jigoku enfer

22
*** Chiri mo tsumoreba yama to naru
塵も積もれば山となる "Lorsqu'elle s'amasse, même la poussière devient montagne"
... Les petits ruisseaux forment les grandes rivières...
塵 chiri poussière
も mo [aussi]
積もれば tsumoreba s'amasser (tsu.moru) forme conditionnelle
山 yama montagne
と to [en]
なる naru devenir

23
*** Neko no te mo karitai
猫の手も借りたい "Je voudrais même demander un coup de main à un chat"
Un chat n'est pas supposé apporter son aide, mais on est tellement débordé qu'on en arriverait presque à demander un petit coup de patte au chat...
猫 neko chat
の no [appartenance]
手 te main
も mo [aussi]
借りたい karitai forme volitive d'emprunter ka.riru (-tai = volitif)
(te wo kariru "emprunter la main" est une expression pour demander, recevoir de l'aide de quelqu'un. Ici, la particule mo [aussi] remplace le wo [c. objet])

24
*** Ron yori shôko
論より証拠 "Des preuves plutôt que des arguments"
Toutes les explications ou les arguments du monde ne valent pas une preuve tangible...
論 ron discution, argumentation
より yori [comparaison] "plus que", "plutôt que"
証拠 shôko preuve

25
*** Raku areba ku ari
楽あれば苦あり "Après le relâchement, la peine"
...ou pllus littéralement : "S'il y a du relâchement [ou plaisir], il y aura de la peine". Lorsqu'on se laisse aller, on le paie souvent ensuite à devoir faire de plus gros efforts.
楽 raku plaisir, relâchement
あれば areba lorsqu'il y a (conditionnel de aru)
苦 ku douleur, peine, souffrance
あり ari il y a (japonais classique)

26
** Shaka ni seppô
釈迦に説法 "Prêcher la Loi à Shâkyamuni"
La "Loi" est l'enseignement du Bouddha Shâkyamuni. "Prêcher la Loi à Shâkyamuni" c'est donc sous-estimer les connaisances de son interlocuteur, ou prêcher à son curé...
釈迦 shaka transcription abrégée de Shâkyamuni (nom du Bouddha historique)
に ni [destination]
説法 seppô prêche de la Loi (la "Loi" est l'enseignement du Bouddha)

27
*** Bushi ni nigon nashi
武士に二言なし "Un guerrier n'a pas deux paroles"
Légendaire code des guerrier japonais, où le repect à la parole donnée est une indispensable qualité... Cette qualité humaine est encore aujourd'hui extrêmement présente au Japon, on aimerait d'ailleurs la voir aussi présente dans nos régions...
武士 bushi guerrier
に ni [attribution]
二言 nigon deux paroles
なし nashi ne pas avoir (japonais classique)
Repost 0
Published by seleniah - dans japon
commenter cet article
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 16:47
L'étymologie

Japon se dit Nihon dans la vie de tous les jours ou Nippon de façon formelle ou pour les documents administratifs. Etymologiquement cela signifie Origine du Soleil

Géographie

Le Japon se situe à l'Est de l'Asie. Il est composé de plusieurs îles dont quatre principales :
- Honshū
- Hokkaidō
- Kyūshū
- Shikoku

C'est une terre qui s'étend sur plus de 3000 km de long.

La langue

La langue japonaise n'était à l'origine que parlée et n'avait pas d'expression écrite. Puis, un coréen Wani alla au Japon. Il apporta un livre pour apprendre les idéogrammes chinois le senjimon. Mais ce n'est que bien plus tard, après des échanges commerciaux avec la Corée que les japonais commencèrent à transcrire l'ancien japonais à l'aide des caractères chinois les kanjis. Ils transcrirent leur langue par rapport aux sons donc les caractères chinois n'avaient plus la même signification. Ils appelèrent cette écriture le man'yogana. Cette écriture fut simplifiée en syllabaire hiragana et syllabaire katakana.

Le drapeau

Il est blanc avec un rond au centre qui représente le soleil. Il est appelé Hinomaru (disque solaire) ou Nisshōki (étendant du soleil). D'après une légende, ce drapeau tire son origine de l'époque où les Mongols voulaient envahir le Japon au XIII ème siècle . On disait que l'Empereur de cette époque était un descendant d'Amaterasu, la déesse du soleil. Le prêtre bouddhiste Nichiren lui avait alors offert un disque solaire.

Les origines exacts de l'utilisation de ce drapeau ne sont pas déterminés mais il apparaissait dans les peintures du XV ème siècle.

Il devint officiellement le drapeau national du Japon en 1999.

La culture
La culture japonaise à été influencée par celle de la Chine, la Corée - surtout la Corée parce qu'ils sont géographiquent proches - et d'autres pays européens et américains.

Leur cuisine est très variée. Elle se compose de plats à base de fruits de mer et de plats exotiques.

Un peu de traditions japonaises :
- Le Maneki-neko (chat bonheur ou littéralement chat qui invite) : c'est une statue de chat qui lève la patte au niveau de son oreille. On en trouve dans des vitrines, près des caisses, dans des salons, des centres commerciaux... La patte levée sert à acceuillir l'argent ou les clients selon les cas. La patte gauche attire les clients et la patte droite attire l'argent.
- le Hanami (regarder les fleurs) : la beauté des fleurs est apprécié au Japon surtout les fleurs de cerisiers sakura. Aujourd'hui cette coutume consiste à profiter du printemps pour sortir s'amuser, pique-niquer, discuter sous les sakura.
- Le momijigari (la chasse aux feuilles d'automne) : c'est le même principe que le hanami mais c'est en automne avec les feuilles d'automne.

Fêtes et jours fériés
Le Japon est l'un des pays qui a le plus de jours fériés. Il y a 15 jours fériés répartis sur tous les mois de l'année.

Le mariage traditionnel
Il y a quelques dizaines d'années les mariages étaient arrangés par les parents. Les aînés se mariaient en priorité. Il était important d'avoir un fils en premier pour la succession familiale pour qu'il soit chef de famille donc ceux qui n'en avait pas en adoptait un.

Parfois les parents arrangeaient une rencontre par « coïncidence » de leurs enfants qui sont présumés se marier pour qu'ils aient tout de même un mariage heureux.

De nos jours, le mariage traditionnel a lieu dans un sanctuaire ou les deux futurs mariés sont purifiés puis des offrandes sont données aux dieux. Le couple reçoit également des cadeaux.

Les mariages coûtent cher notamment en ce qui concerne les vêtements traditionnels.

Les mangas et les animes.
Ce sont des bandes dessinés japonaises. Manga signifie image dérisoire => man : involontaire, divertissant et ga : dessin. Le dessinateur de mangas est appelé mangaka.
Les mangas tirent leurs origines des emakimono. Ce sont des rouleaux de peintures des années 700 où l'on trouvait des dessins suivis d'écritures. Plus on déroulait plus on lisait l'histoire.Il existe différentes sortes de mangas selon les lecteurs visés :
-Kodomo = pour les jeunes enfants
-Shônen = pour les jeunes garçons adolescents
-Shôjo = pour les jeunes filles adolescentes
-Seinen = pour les jeunes hommes et adultes
-Redisu = pour les jeunes femmes et adultes
-Seijin = pour les hommes adultes
-Redikomi = pour les femmes adultes

Les animes sont les dessins animés des mangas. Les histoires restent les mêmes mais on peut trouver des épisodes qui n'apparaissent pas dans les mangas ou des passages du manga supprimés dans l'anime.
Repost 0
Published by seleniah - dans japon
commenter cet article
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 16:45
 Le japon en quelques mots

Capitale : Tokyo
Superficie : 377 835 km²
Gentilé : Japonais, Japonaise
Monnaie : Yen
Hymne national : Kimi ga yo
Repost 0
Published by seleniah - dans japon
commenter cet article
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 16:44
Le shintoïsme (Shintō, littéralement la voie du divin), est la plus ancienne religion du Japon. Le terme « shinto » est apparu pour la différencier du bouddhisme importé au Japon vers le VIe siècle.
Le shintô respecte des « kami » , c'est-à-dire les divinités ou esprits qui habitent toute chose : arbres, eaux, vents...
Le shintoïsme a presque toujours été une religion d'État parce qu'il attribue à l'Empereur une origine divine, abolit après la seconde guerre mondiale.

Le bouddhisme arriva de Chine et de Corée en 552 après J-C, et fut contesté parce qu'il introduisait la culture chinoise au Japon.
La notion du cycle de la mort et de la renaissance, l'insignifiance des choses temporelles et la promesse de la grâce divine, tout cela était nouveau.Trois branches principales : le jodo shin, le nichiren et le zen. Mais les Japonais adaptèrent la nouvelle doctrine, en rejetant tout ce qui ne s'accordait pas avec leurs croyances. C'est ainsi qu'il est courant de cumuler plusieurs religions dans le cœur d'une seule personne.

Il n'est pas évident de reconnaître au premier coup d'oeil un temple bouddhique d'un sanctuaire shinto. La plupart du temps, seul les distingue la présence ou l'absence d'un torii, un portique de bois qui marque l'entrée des sanctuaires.
Repost 0
Published by seleniah - dans japon
commenter cet article

Liens Morts

liens-mort-icone.png